Bottin Aines Hébergement Richard Perreault

 

 

Consultez la version PDF du dernier numéro de L'Indice Consultez le Bottin Aînés Hébergement Consultez les archives de la revue Aînsé Hébergement
 
Imprimer cette chronique Commenter cette chronique Envoyer à un ami

JACQUES LANGUIRAND, LE PHILOSOPHE TRIPATIF
15 Juillet 2007

 

Par Cline Petit-Martinon

 

Mon ami Jacques Languirand est un personnage des plus connus du Qubec, mais aussi des plus fascinants. On l'aime ou on ne l'aime pas, mais il ne laisse personne indiffrent. Comme la plupart des figures marquantes que j'ai le plaisir de vous prsenter dans cette chronique, j'ai connu Jacques l'poque des Compagnons de Saint-Laurent la fin des annes 40. Impossible de vous rsumer ce  personnage  nul autre pareil. Pour complter notre rencontre et en savoir plus sur Jacques, voyez quelques suggestions de livres rcents en fin d'article.

 

 

Une enfance difficile

 

Jacques est n Montral le 1er mai 1931. Sa mre Marguerite Leblanc dcde alors que Jacques n'a que deux ans. Son pre Clment Languirand dit Dandurand se remariera Gabrielle Gauthier en 1935.

 

Jacques me dit que c'est sa grand-mre qui a jou un rle important dans sa vie en le consolant et en lui chantant des berceuses, en lui apprenant, sans qu'il en soit conscient, la dtente.

 

De son enfance tumultueuse, il dit :  Je voulais m'affirmer et j'ai t un dlinquant.  Il a toujours t en conflit avec son pre. Il poursuit, un trange sourire sur ses lvres :  J'ai voulu tuer mon pre, et lui aussi sans doute, mais on ne l'a pas fait ni l'un ni l'autre , laissant chapper un grand clat de rire que vous connaissez L'ternel complexe d'dipe. On trouve tout au long de la vie passionnante de Jacques cet ternel conflit que mme la mort de son pre ne saura rgler. Il tudie Montral et Acton Vale, puis passera quelques annes au Collge Saint-Laurent, d'o, dit-il, on l'a mis la porte.

 

C'est en 1948 que je l'ai connu au Thtre des Compagnons de Saint-Laurent, situ rue Sherbrooke l'angle de la rue de Lorimier, dans une ancienne glise protestante. J'tais une lve de l'cole de thtre des Compagnons. Un jour, le pre Legault me propose de prendre la responsabilit de costumier et j'y suis reste trois ans.

 

C'tait l'poque o s'y trouvaient Yves et Jacques Ltourneau, Aim Major, Denise Pelletier, Georges Groulx, Paul Dupuis, Guy Hoffman, Lucie de Vienne Blanc, Hlne Loiselle, Lionel Villeneuve, Gatan Labrche (le pre de Marc), Robert Rivard (le pre de Michel), Hubert Loiselle, Kim Yaroshevskaya et bien d'autres. C'est cette poque que Jacques a la piqre pour le thtre. En travaillant au Savoy Caf pour gagner sa crote, Jacques y fera des rencontres importantes pour ses futurs projets Paris, soit celles de Jacques Normand et de Charles Aznavour.

 

 

la dcouverte de Paris

 

Dj Jacques Languirand n'avait qu'un rve en tte : aller rejoindre Paris un copain, Franois Moreau, et tenter d'y faire du thtre. En juin, ayant russi amasser le prix de son billet sur un cargo mixte, le SS Rouen, il compte bien tre Paris pour fter le 14 juillet. On est en 1949 et ce sera son premier mais non son dernier voyage Paris. Il y restera jusqu'en 1953 o il prendra, entre autres, des cours de mime avec le clbre mime Decroux, l'Atelier de Charles Dullin, et surtout, il frquentera assidment les thtres de Paris.

 

Grce une rencontre avec Guy Beaulne qui terminait son contrat comme correspondant de Radio-Canada Paris, Jacques aura la chance de le remplacer. Il travaillera aussi la RDF sous la direction de Pierre Emmanuel, qui sera l'un de ses premiers guides dans le milieu journalistique franais.

 

Jacques crit dans un article de 1952 :   Pierre Emmanuel, je dois une autre leon : il m'a appris ce qu'est un pote, travers lui, j'ai compris la diffrence qui existe entre un pote et un crivain.  C'est aussi Paris qu'il retrouve Hubert Aquin, qui deviendra l'un de ses meilleurs amis, ainsi que Franois Hertel et d'autres artistes qubcois de passage en France.

 

L'anne 1953 sera trs difficile pour lui. Malade, il devra avec regret revenir au Qubec. Lui qui tait all Paris pour devenir comdien, il n'aura jamais jou en quatre ans malgr tous ses efforts pour s'intgrer dans le milieu du thtre.

 

Pendant deux heures, Jacques m'grne avec nostalgie sa vie si pleine en rebondissements et vnements spectaculaires, mais jamais ennuyeuse. Je l'ai rencontr diverses poques et comme nous avons beaucoup d'amis en commun, c'est donc facile pour moi de le suivre dans ses souvenirs.

 

De retour au Qubec, il est embauch Radio-Canada et y rencontrera l'automne celle qui deviendra sa femme et la mre de ses deux enfants, Yolande Delacroix-Pelletier. Yolande a une solide connaissance des beaux-arts de Montral et est dessinatrice de costumes et maquilleuse Radio-Canada. Dj, au printemps 1954, l'envie folle de vivre Paris le reprend. Durant l't, Yolande le rejoint et c'est en octobre qu'ils s'y marieront.

 

 

Un grand communicateur

 

Jacques est un conteur-n, un communicateur unique, un vulgarisateur aussi prestigieux que Fernand Sguin l'tait pour la science, mais c'est aussi un dramaturge, un comdien, un pote et surtout, un passionn.

 

Comment Jacques fait-il pour nous tenir en haleine en nous racontant depuis trente-cinq ans  Parrrrrrr quatre chemins , la radio de Radio-Canada, des milliers de livres ? Passant du thtre la philosophie l'sotrisme et la musique, aucun domaine ne lui rsiste et nous sommes entrans avec joie comme lorsque, enfants, nous montions et descendions dans les  montagnes russes  au parc Belmont, en retenant notre souffle. Nous plongeons dans des gouffres et, un instant plus tard, il nous amne dans les toiles. Ouf !

 

 

Centre Mater Materia en Estrie

 

C'est en 1980 qu'avec Yolande, Placide Gaboury Jacques dit de lui :  Si j'avais un frre, ce serait lui  et quelques autres amis, Jacques ouvre ce fameux centre de rflexion et de recherche qui attirera des centaines de jeunes adultes pendant cinq ans. Trs bien situ au fond des bois, entre Cowansville et Bromont, le Centre fut un lieu de rencontres uniques.

 

 Il s'y tenait des sminaires de fin de semaine o le brassage d'ides, de mditation, de croissance et d'action laissait tout un chacun un ventail de voies pour ses recherches personnelles. Jamais rien n'tait impos. Pour ceux qui ont dit que Jacques tait un gourou, c'est bien mal le connatre. Jacques prenait tout au srieux, mais il ne s'est jamais pris au srieux !

 

C'tait l'poque o la Californie allait devenir le chef de file d'une rvolution aux perspectives plantaires. Plusieurs d'entre nous avaient lu le fameux livre de Marilyn Ferguson, Les enfants du Verseau, paru en franais chez Calmann-Lvy en 1980. Il y est question de nouveaux paradigmes : thrapies alternatives, sant holiste, ducation transpersonnelle, conscience cologique, expansion de la conscience, etc. Au Qubec aussi c'tait la dcouverte de tous les mouvements alternatifs.

 

Le Centre, par la grande diversit de ses ateliers, nous fit dcouvrir des personnages importants au Qubec dont Placide Gaboury, philosophe, crivain, musicien et grand humaniste. Placide, Jacques et quelques amis ont fait des expriences psychdliques, mais comprirent vite les limites et les dangers des drogues. Comme d'autres chercheurs de l'poque, ils se tournrent vers l'Orient bouddhiste, le soufisme, qui dboucheront sur la mystique, source de toutes les expriences spirituelles.

 

C'est au Centre que nous dcouvrmes les Denise Roussel, psychologue s'intressant la symbolique du tarot, Madeleine Turgeon, N.D., une des premires nous prsenter la rflexologie, et bien d'autres chercheurs d'avant-garde dont on trouvait les ouvrages aux ditions de Mortagne, aux ditions Minos de Jacques Languirand et aussi aux ditions du non moins clbre Alain Stank, grand ami de Jacques.

 

 

Une vie multiple

 

Jacques l'infatigable vit avec passion mille et une vies. Jamais il n'arrte. Il a crit des dizaines de livres et de pices de thtre, mais, comme nul n'est prophte en son pays, il a t jou encore plus l'tranger qu'ici. Pour ceux qui le connaissent peu, il semble fonceur; il l'est sans aucun doute, mais c'est en mme temps un tre d'amour extrmement fragile et que l'on peut blesser sans le savoir. C'est un colosse aux pieds d'argile.

 

En aot 1993, il est invit participer une tourne internationale de six mois avec la troupe du Thtre Repre, sous la direction de Robert Lepage. Vous aurez l'occasion de vivre ce voyage fascinant, vrai voyage initiatique, grce au livre de Jacques Les voyages de Languirand ou Le journal de Prospro3.

 

Aprs avoir quitt les planches pendant trente ans, Jacques accepte le dfi fou de joindre au pied lev cette troupe o il ne connat personne sauf Robert Lepage, sans doute merveilleux fou autant que lui !

 

Il y portera la livre de Shakespeare et y dfendra le rle de Prospro dans la tempte, celui du portier dans Macbeth et de Mnnius dans Coriolan. Est-ce folie ou sagesse ? C'est son destin, il ne doit pas s'arrter. Comme tous les capitaines au long cours, il poursuivra  sa voie  par mille chemins !

 

L'anne 1997 fut la plus prouvante de sa vie. Le vide de la mort se fait autour de lui. Il verra avec angoisse partir ses plus grands amis : Ambroise Lafortune, Normand Hudon, Georges Groulx, Jacques Cannetti, Louis Pauwells, Robert Lapalme, Grard Pelletier. Et, dernier choc qui le mettra K.O., Yolande fait une embolie crbrale le 22 juin et meurt le lendemain.

 

C'tait trop : j'ai pass les trois mois suivants compltement stoned dans tous les sens du terme.

 

Jacques, qu'est-ce qui est le plus important pour toi maintenant ?

 

Mon slogan maintenant c'est : tre utile et agrable ! Quand je ne suis pas utile, j'essaie d'tre agrable et quand je suis agrable, j'essaie d'tre utile ! De plus en plus, en prenant de l'ge, je m'inquite des autres, auparavant je m'y intressais

 

Est-ce que la mort te fait peur ?

 

Non, car j'y ai beaucoup rflchi, j'ai crit des articles l-dessus et lorsque j'ai fait un anvrisme de l'aorte en juin 1998 c'tait le septime depuis 1992 j'ai subi une intervention de six heures et demie. L'attente avant l'opration a t longue, pnible et trs angoissante, car on me donnait une chance sur deux d'en revenir.

 

ce moment-l, avais-tu des regrets ?

 

Non, pas vraiment, car c'est ce moment-l que j'ai fait la paix avec moi-mme. Et j'ai eu la chance d'avoir une excellente compagne qui partage ma vie depuis huit ans, Nicole Dumais, qui tait prs de moi, ainsi que mes deux enfants, Pascal le musicien et Martine qui me seconde dans certaines de mes entreprises. Et aussi la joie que m'apportent mes trois petits-enfants, Julie, Alexis et Mimi, les enfants de Martine.

 

Actuellement les circonstances font que je suis entour de gens relativement jeunes, des crateurs, des cinastes, des crivains, ce qui me permet de poursuivre mes projets, de rester dans l'action, mais de vivre mon  ici et maintenant . J'ai dcouvert que le sens de la vie consiste le chercher !

 

Comme tu vois, je ne peux m'empcher de continuer travailler dans ce que j'aime et j'ai beaucoup de plaisir poursuivre  Par quatre chemins  tous les dimanches soirs Radio-Canada et entre autres participer l'aventure de la srie tlvise  Les citadins du rebut global , qui passe Tl-Qubec en ce moment.

Merci Jacques, ne lche surtout pas, tu es un exemple merveilleux de joie de vivre.

 

 

 

1 Chez Libre Expression, une excellente biographie de Languirand par Claude Paquette.

2 Chez Flammarion. Dans un livre dynamique de la journaliste de Radio-Canada Catherine Bergman,  Il faut rester dans la parade !  Comment vieillir sans devenir vieux, Languirand est un des trente et un personnages extraordinaires de chez nous pour qui le vieillissement n'est pas un problme !

3 Aux ditions Stank : Les Voyages de Languirand ou le journal de Prospro. Jacques en tourne internationale avec la troupe du Thtre Repre et Robert Lepage. Un vritable voyage initiatique.

On trouvera une bibliographie complte de Jacques Languirand et une bonne partie de son uvre dans son site Internet. Plus de 8 500 pages et plus de 600 heures de fiches audio et vido. www.radio-canada.ca/par4

 

Cline Petit-Martinon

Imprimer cette chronique Commenter cette chronique Envoyer à un ami


Commentaires d'internautes:

Autres chroniques: Entrevue

Autres Catégories

Vous avez un commentaire sur cette chronique?

Votre nom:
Commentaire:
  
          


Copyright © Aînés Hébergement © Tous droits réservés