Bottin Aines Hébergement Richard Perreault

 

 

Consultez la version PDF du dernier numéro de L'Indice Consultez le Bottin Aînés Hébergement Consultez les archives de la revue Aînsé Hébergement

Retour vers le dossier parent
Volume 5, Numéro 6, 2004

Volume 5, Numéro 6, 2004
Au Moyen Âge, on représentait les aléas de la vie au moyen d’une roue qui tournait. Accrochés sur cette roue, il y avait des gens, dont certains se trouvaient tout en haut, d’autres tout en bas... Mais tout ce beau monde n’occupait leur position respective que pour un temps : la roue, tournant inexorablement, redéfinissait régulièrement les rapports entre les gens. Ainsi, un prince, tout en haut, pouvait prendre la position d’un manant, et un manant, tout en bas, celle d’un prince, selon le bon plaisir de la malicieuse ! On l’appelait la roue de fortune, c’était la roue du destin, qui démontrait qu’il ne fallait rien prendre pour acquis en ce bas monde.
Sommaire | Éditorial | Article proposé
<< Prcdent Suivant >>

          


Copyright © Aînés Hébergement © Tous droits réservés