Bottin Aines Hébergement Richard Perreault

 

 

Consultez la version PDF du dernier numéro de L'Indice Consultez le Bottin Aînés Hébergement Consultez les archives de la revue Aînsé Hébergement
 
Imprimer cette chronique Commenter cette chronique Envoyer à un ami

Country time
6 Août 2007

Par Sbastien Lvesque

 

Ans Hbergement s'est intresse aux cours de danse de Nicole et Rosaire Lafrenire au gymnase de l'Acadmie Labelle Repentigny. Dans un article prcdent, nous parlions d'une tude dirige par Mme Patricia McKinley pour le Centre de recherche interdisciplinaire en radaptation du Montral mtropolitain (CRIR) et l'Universit McGill portant sur le tango[1]. Nous avions trait des multiples bienfaits de la danse, notamment sur l'quilibre et la mmoire des ans. C'est un peu ce que nous voulions confirmer par cette petite incursion lors d'une sance de danse en ligne de style country un mercredi de fvrier 2006... Compte rendu d'une soire qui a du  swing .

 

D'abord, premire surprise, la danse country en ligne attire beaucoup plus et de manire beaucoup plus vari que la danse en ligne sans autre thmatique. Aussi, le soir de notre passage, il y avait au moins trente-cinq ou quarante participants et, selon Nicole, la responsable, il s'agissait ironiquement d'une  petite soire . Principalement cause des  snowbirds  nous explique-t-elle. Les cours s'chelonnent de septembre dcembre et de janvier mai, mais la deuxime session serait toujours un peu plus tranquille, notamment parce que plusieurs fuient l'hiver. Elle donne des cours deux fois par semaine, le mardi pour la danse en ligne tout court, le mercredi pour le country, en plus des leons prives domicile entre les cours.

 

Cependant, contrairement aux cours de danse en ligne traditionnels, qui sont diviss en trois catgories, soit dbutant, intermdiaire et avanc, avec des cours propres chacun des niveaux, le country runit tous les niveaux. Cela demande un peu d'adaptation pour les professeurs et une entraide soutenue entre les participants. En outre, le fait de facturer les cours la sance, plutt que de demander un prix fixe pour toute la session, offre un rare avantage fort apprci de la clientle. Par contre, cela contribue aussi la variabilit du nombre de participants. Et le mercredi o nous sommes pass, il y en avait de tous les ges, allant de 17 ans ... 87 ans. Mais Nicole raconte que des enfants de 10 ans se sont dj points des cours, plus souvent par curiosit qu'autre chose. Ils ne sont malheureusement pas rests trs longtemps, peine plus de un mois pour les plus  tough  d'entre eux.  Mais a leur fait quand mme une exprience, un premier pas de fait , philosophe la professeure.

 

Deuxime surprise : plusieurs hommes. Si les femmes sont encore majoritaires dans une proportion de 60-40, cela tend de plus plus s'quilibrer, nous dit Nicole, qui enseigne la danse par pur plaisir et par passion aussi depuis quinze ans et qui en vit temps plein depuis presque dix ans.  Au dpart c'tait bien davantage sept femmes pour trois hommes et mme [une proportion de] 80-20 dans certains cas. Mais, en plus, le country attire les hommes, alors parfois c'est presque 50-50.  Elle donne aujourd'hui une dizaine de cours par semaine, toutes catgories et danses confondues, et ce, dans plusieurs municipalits lanaudoises, soit L'Assomption, Lavaltrie et Repentigny, entre autres. En prime, de grandes soires dansantes organises conjointement avec l'ge d'or ont lieu les troisimes samedis ainsi que les premiers vendredis de chaque mois. Quand on vous disait que c'est une passion...

 

 

Tout le monde en ligne !

 

Nicole Lafrenire a donn ses premiers cours de danse en ligne sur invitation de l'ge d'or, mais elle explique qu'aujourd'hui, si les ans sont encore majoritaires, ils ne reprsentent plus l'ensemble des danseurs. Elle doit bien indirectement une bonne partie de sa clientle l'ancien premier ministre Lucien Bouchard, celle-ci tant compose par un bon nombre des infirmires qui ont pris une retraite anticipe avec le virage ambulatoire.

 

Le mlange des gnrations et des groupes d'ge reprsente aussi une belle russite sociale, estime Nicole. Elle glisse dans ses propos l'enthousiasme que suscite La chanson Choopeta, du groupe T-Rio, dont la musique et la chorgraphie l'accompagnant a fait son entre dans les cours rcemment. Cela montre bien que le choix des musiques doit tre bien de son temps pour plaire la clientle. En revanche, l'aspect technique de la danse est davantage l'apanage de Rosaire. Ainsi il nous apprend que c'est le nombre de pas pour raliser une chorgraphie qui dtermine la catgorie : 32 pas par mouvement pour les dbutants, 64 pour les intermdiaires et 128 pour les experts.  On travaille fort, souligne-t-il, mme si le plaisir passe avant tout. 

 

Quant au country, la seule danse en ligne avec une thmatique particulire, il l'enseigne depuis environ trois ans, tout en tant membre de l'Association canadienne de danse country. Il explique qu'il y a tout un langage propre au country, qui diffre de celui de la danse en ligne traditionnelle. Ainsi, en quelques minutes, il a t question de step, de back, de shuffle et de double shuffle pour expliquer les diffrents pas, de quoi en perdre son latin.

 

 

Une passion apprise

 

Quant la formation ncessaire pour les professeurs, Nicole dplore l'absence de normes et de certification pour possder sa propre cole de danse. C'est le libre march dans son sens le plus pur. Elle explique qu'il existe sept associations de danse en ligne au Qubec o la trs grande majorit des professeurs vont puiser leur formation musicale. De plus les associations fournissent aussi les partitions musicales o figurent les pas de danse apprendre pour la semaine entre deux cours. Ces partitions photocopies pour les tudiants reprsentent un atout majeur dans leur apprentissage. Pour leur part, Nicole et Rosaire offrent en moyenne trois nouvelles danses par mois leurs tudiants. Il suivent eux-mmes des ateliers offerts environ tous les deux mois pour parfaire leurs connaissances dans le domaine.

 

Autre irritant pour les professeurs, le paiement des droits d'auteur. C'est une nouvelle responsabilit qui leur incombe, applique en outre de faon un peu exagre, presque sauvage, selon Nicole...

 

 

Pour toutes les bonnes raisons

 

Parmi les raisons voques pour expliquer leur passion de la danse, des personnes de tous ges nous parlent du fait que a tient jeune, que a aide garder la forme, en plus de la bonne humeur, et des  retrouvailles  qui ont lieu chaque semaine au fil du temps. C'est sans doute ce qui explique que plusieurs viennent jusqu' trois fois par semaine, le mardi, le mercredi et les vendredis et samedis, lors des soires dansantes de l'ge d'or. C'est presque une thrapie pour beaucoup moins cher, souligne Nicole avec un petit sourire en coin :  Chacun a ses petites affaires, ses petits bobos. Mais les gens oublient, c'est ce qui fait que c'est comme une thrapie. En arrivant ici, chacun raconte un peu ce qui lui arrive, puis oups !, comme par magie, le cours commence, chacun s'encourage et on oublie ses problmes, on repart ! 

 

Sur un plan plus  croustillant , si l'on peut dire, Nicole nous confie que deux couples se sont forms sous ses yeux, signe que la danse mne tout, mme aux rencontres amoureuses... Comme le dit une certaine publicit, on y trouve de tout, mme un ami !

 



[1] LVESQUE, Sbastien. Si on dansait , Ans Hbergement, vol. 6, no 3, p. 14.

Sbastien Lvesque

Imprimer cette chronique Commenter cette chronique Envoyer à un ami


Commentaires d'internautes:

Autres chroniques: Loisirs

Autres Catégories

Vous avez un commentaire sur cette chronique?

Votre nom:
Commentaire:
  
          


Copyright © Aînés Hébergement © Tous droits réservés