Bottin Aines Hébergement Richard Perreault

 

 

Consultez la version PDF du dernier numéro de L'Indice Consultez le Bottin Aînés Hébergement Consultez les archives de la revue Aînsé Hébergement
 
Imprimer cette chronique Commenter cette chronique Envoyer à un ami

Les personnes ges en perte dautonomie : des responsabilits partages !
7 Août 2007

Par Daniel Gagnon

 

 

La sant, une responsabilit individuelle

 

J'ai toujours considr la personne comme premire responsable de sa sant. videmment, les accidents, a arrive. Toutefois, cela n'empche pas qu'il appartient chacun d'acqurir de bonnes et saines habitudes de vie. Il revient aussi chacun, dans la mesure de ses capacits, de planifier son avenir.

 

C'est pourquoi on exhorte les travailleurs mettre de ct une partie de leurs revenus, sous forme de fonds de pension ou de REER afin de s'assurer d'une retraite  confortable  et des  vieux jours  sereins. Les sommes ainsi accumules pourront non seulement servir amliorer le quotidien, mais aussi faire face aux situations imprvues. Bien que plusieurs personnes soient conscientes de ces faits, elles considrent qu'elles n'ont pas dfrayer le cot de certains services quand la situation se prsente, particulirement lorsque cela concerne les services de sant. Il est vrai qu'au cours des dernires dcennies, avec l'tat providence, on a habitu les gens ce que tous les services sociaux et de sant relvent de l'tat. Mais aujourd'hui, la situation est tout autre, compte tenu des ressources restreintes et des besoins grandissants. On peut donc s'attendre ce que chaque citoyen participe de plus en plus au financement de ces services.

 

 

oui et non

 

Par ailleurs, on sait que, bien que la perte d'autonomie puisse apparatre tout ge, elle demeure plus frquente un ge avanc, tant donn le cumul des pertes physiques, psychologiques ou sociales susceptibles de se dclarer avec le temps, et la plus grande fragilit, surtout chez les plus gs, par rapport la maladie ou aux accidents. De mme, si on pense qu'environ 20 % des personnes ges de 65 ans ou plus ncessitent des services sociaux et de sant de faon continue, ceci incluant les personnes vivant en rsidence prive avec services, on se doit tous d'envisager l'ventualit d'une possible perte d'autonomie.

 

Or les derniers dveloppements en matire de dmographie et de finances publiques laissent prsager un glissement de plus en plus marqu des services qui taient assurs jusqu' prsent par l'tat vers des services privs dont les usagers devront dfrayer les cots.

 

 

Le rle de la famille

 

On peut penser que dans un avenir plus ou moins rapproch, les familles seront mieux mises contribution. Cette contribution fortement encourage pourrait se traduire par des interventions directes auprs de l'an en besoin, ou encore, par une participation financire obligatoire l'accessibilit des services, comme c'est dj le cas dans plusieurs autres pays.

 

 

La participation de la communaut

 

La communaut, dj trs active dans les organismes bnvoles et communautaires vous au service des ans les plus dmunis, pourrait aussi tre encourage amliorer encore ses services. Ceci permettrait, encore une fois, de transfrer au tiers secteur une partie des actions actuellement offertes par le secteur public. On doit dire que depuis au moins une dizaine d'annes, ce secteur a connu un dveloppement phnomnal, entre autres dans le giron de ce que l'on a appel l' conomie sociale .

 

 

La part du secteur priv

 

Comme on peut s'attendre un glissement de plus en plus important du public vers le priv, on peut penser que le rseau des rsidences prives avec services pour ans sera de plus en plus sollicit dans un futur relativement rapproch. Dj on peut remarquer un dbut de rapprochement au cours des dernires annes entre ces deux secteurs, surtout depuis la cration du programme d'achat de places et, tout dernirement, du programme connu sous l'appellation Projets novateurs. Bien que, jusqu' prsent, ce soit principalement le secteur des OSBL qui ait le plus rpondu l'invitation concernant ce dernier programme

 

 les propritaires de rsidences considrant, pour plusieurs, que ce programme n'est pas adapt leur ralit  on peut s'attendre des adaptations du programme qui permettront un rapprochement entre le secteur public et le secteur priv.

 

De plus, avec l'obligation pour les rsidences de s'inscrire sur le registre des rsidences prives avec services pour ans dans l'ensemble des rgions du Qubec, sans compter la possibilit d'une accrditation obligatoire pour les rsidences, les choses se mettent tranquillement en place pour faciliter et assurer ce transfert de responsabilits.

 

 

Les rles et les devoirs du gouvernement envers les ans fragiliss

 

Par ailleurs, il faudra que le gouvernement, et plus particulirement le ministre de la Sant et des Services sociaux (MSSS), prenne conscience qu'il y a des limites, tant pratiques que lgales, ce transfert de responsabilits. Ainsi, il est trs difficile, autant sur le plan des amnagements que de la disponibilit d'un personnel qualifi, de fournir des services une clientle prsentant des dficits cognitifs importants et plus encore quand ces dficits sont accompagns de problmes de comportement. Il en est de mme pour les clientles grabataires ou celles prsentant une perte d'autonomie rapide, qui est souvent accompagne de problmes de sant chroniques svres.

 

Par consquent, il restera toujours une clientle importante pour laquelle les services en rsidence prive seront insuffisants. Leur tat de sant tant trop fragile pour la rsidence, ces personnes ncessiteront des services que seuls les centres d'hbergement et de soins de longue dure (CHSLD), et probablement que seuls les CHSLD publics pourront offrir (compte tenu de l'importance des cots engendrs par la dispensation de ces services). De plus, avec l'allongement de l'esprance de vie et la perte d'autonomie plus frquente un ge avanc, il est fort probable que les services des CHSLD publics seront de plus en plus ncessaires au cours des prochaines annes.

Daniel Gagnon

Imprimer cette chronique Commenter cette chronique Envoyer à un ami


Commentaires d'internautes:

Autres chroniques: Sant

Autres Catégories

Vous avez un commentaire sur cette chronique?

Votre nom:
Commentaire:
  
          


Copyright © Aînés Hébergement © Tous droits réservés