Bottin Aines Hébergement Richard Perreault

 

 

Consultez la version PDF du dernier numéro de L'Indice Consultez le Bottin Aînés Hébergement Consultez les archives de la revue Aînsé Hébergement
 
Imprimer cette chronique Commenter cette chronique Envoyer à un ami

Strotype
25 Janvier 2007

Quels sont les obstacles et les attitudes ngatives qui accablent trop souvent les personnes ges? Le grontologue Daniel Gagnon fait le tour de la question dans un article paru rcemment dans notre revue.

NOTE : Les passages qui suivent sont tirs de larticle de Daniel GAGNON, Strotypes et attitudes ngatives envers les ans, Ans Hbergement, Vol. 7, no. 4, (septembre-novembre 2006), pp. 20-22.

 ()

  Non seulement plusieurs ans sont ports intrioriser les attitudes ngatives quon leur attribue, mais ils les vhiculent dans leur environnement, contribuant ainsi accentuer les mythes qui les dvalorisent. () Elles /les personnes  ges/  attribuent donc lge un simple manque dintrt, la peur de lchec ou la peur du ridicule (elles ont peut-tre eu ces mmes craintes plus jeunes, mais ne pouvaient alors lattribuer au vieillissement). De plus, on observe que certains ans ont tendance se dprcier lorsquils constatent une diminution de leurs capacits personnelles. (p. 21-22)

()

  Le fait que certaines personnes refusent de rvler leur ge est un autre exemple que lge avanc est particulirement difficile accepter par la socit et, par consquent, par les personnes elles-mmes. De mme, contrairement ce quon pourrait penser, les prjugs ne proviennent pas uniquement des plus jeunes : les ans eux-mmes en ont envers leurs homologues.

Les strotypes et les attitudes ngatives lgard des ans nont pas que des impacts idologiques ou sur les valeurs sociales, elles peuvent galement crer un climat propice des situations dabus, de ngligence ou de maltraitance. (p. 22). 

()

Pour combattre les strotypes, il faut dabord sy attaquer la source. Lamlioration des connaissances par la sensibilisation et linformation savre donc tre la cl du combat contre les strotypes et les attitudes ngatives. De mme, le rapprochement des gnrations peut favoriser lmergence dune vision plus raliste des ans et du vieillissement.

Enfin et surtout, les ans eux-mmes doivent contribuer la destruction des mythes qui les concernent en participant activement la socit, notamment au sein de leur famille ou dassociations. La connaissance de leurs droits et de leurs devoirs et des programmes qui leur sont destins savre galement des plus efficaces. (p. 22).  

()

Daniel Gagnon

Imprimer cette chronique Commenter cette chronique Envoyer à un ami


Commentaires d'internautes:

Autres Catégories

Vous avez un commentaire sur cette chronique?

Votre nom:
Commentaire:
  
          


Copyright © Aînés Hébergement © Tous droits réservés