Bottin Aines Hébergement Richard Perreault

 

 

Consultez la version PDF du dernier numéro de L'Indice Consultez le Bottin Aînés Hébergement Consultez les archives de la revue Aînsé Hébergement
 
Imprimer cette chronique Commenter cette chronique Envoyer à un ami

Le Patrimoine : Un pendule qui oscille entre la passion et l'indiffrence
7 Novembre 2005

Les personnes ges dtiennent le pass. Mais tout notre environnement se doit de reflter, dans une certaine mesure, nos racines. Car le souvenir, en rendant signifiant des lieux et des gens, c'est aussi une faon de rendre hommage nos ans en mettant en valeur ce qu'ils ont construits et les lieux o ils ont oeuvr. Par ailleurs, il est bien connu que l'on  peut vritablement voluer en tant que socit lorsque nous savons qui nous sommes La mise en valeur (et donc aussi la sauvegarde) de notre patrimoine est donc essentielle. 

Le cas du cinma Rialto est un bon exemple : Il nous faudrait donc un mcne pour le Rialto. Ou une loi plus muscle qui permettrait de le protger. C'est l'un ou l'autre. Mais comme nous n'avons ni l'un ni l'autre, comme la seule chose que nous ayons, c'est un grand discours sans dents sur la ncessit de prserver le patrimoine,  nous voil condamn manger du steak au Rialto en coutant un crooner, tapis bien au chaud derrire le guichet du cinma recouvert d'une planche de contreplaqu (1). 


Les beaux souvenirs ne se conservent pas seulement dans la tte!

Le Rialto, c'est le nom d'un cinma de l'avenue du Parc, Montral, qui devient peu peu, aux bons soins du propritaire, un lieu qui se dpartit de ses valeurs patrimoniales, et ce au grand dam de la ville qui produit infractions sur infractions contre lui. Et pourtant, une tude datant de 1997 avait confirm la valeur patrimoniale de ce cinma

Cette histoire illustre en fait l'ternel combat entre deux forces, comme les deux plateaux d'une balance: d'un ct de la balance, il y a des citoyens et des artistes ayant cur sa mmoire ainsi que l'organisme Hritage Montral et le ministre de la Culture, qui tous soulignent la richesse patrimoniale du Rialto, d'ailleurs class monument historique Leur armes : ptitions et manifestations, et des constats d'infraction. Car s'il suffit d'une seule personne pour mettre le feu, il faut toute une quipe pour l'teindre!

De l'autre ct de la balance, il y a la force de l'amnsie, de l'oubli, qui frappe gauche et droite, un peu partout, car elle ignore prcisment o intervenir, ne reconnaissant pas la valeur des choses autrement que par la mesure du profit. Le propritaire du Rialto se plaint en effet Rima Elkouri (qui ne semble pas particulirement impressionne ou touche) que ce btiment est un cauchemar pour moi depuis que  je l'ai achet. Il ne m'a pas rapport un sou! Je passe mon temps payer! .

 

Le patrimoine nat au cur de la communaut ou du quartier, c'est souvent grce lui que les membres retrouvent des lments communs, des facteurs de cohsion, que jeunes et vieux se reconnaissent

Comme quoi valeur financire et valeur patrimoniale ne font pas bon mnage moins que le propritaire ne sache mettre profit cette valeur patrimoniale? Les armes du monsieur sont prsentement le pic et la pioche avec lesquelles il entame le patrimoine, dfigurant ce monument historique, sans que, (comme il est dit dans l'article de Rima Elkouri) cela lui rapporte de profits. Alors est-ce le patrimoine qui ne rapporte pas, ou la faon d'en user?  

Voici un exemple d'un projet o patrimoine et exigences conomiques peuvent faire bon mnage : L'comuse du Fier Monde qui jette un regard sur le quartier Centre Sud de Montral, dsire acqurir le March Saint-jacques qui se trouve dans son secteur, et dont la ville veut se dpartir : L'avenir de ce petit march est incertain puisque la Ville souhaite se dpartir du btiment de trois tages, au rez-de-chausse duquel sont installs des commerants. (2)

Il s'agit d'un projet de mise en valeur d'un lieu important pour le quartier, bien que les commerants, apprend-on dans l'article, s'inquitent de devoir partir si, par exemple, l'espace tait amnag en immeuble d'habitation. Ces gens, par ailleurs, sont prudents et n'applaudissent pas tout de suite ce projet de l'comuse du Fier Monde qui n'a pas encore t confirm : Ca fait 20 ans que je suis ici, j'ai tellement entendu de rumeurs. Tant qu'il n'y a rien sign de la Ville, je ne prends rien au srieux. L'ide de l'comuse, a peut tre une bonne affaire, mais c'est encore du blabla. Je suis en priode d'attente , dit l'un d'eux (2).

Voil une preuve supplmentaire qui confirme que le  patrimoine c'est d'abord du vcu, et seulement aprs des paroles

Pierre Tardif

(1) ELKOURI, Rima, Patrimoine sur le gril , La Presse, 9 aot 2005, p. A5.
(2) MORASSE, Marie-ve, L'comuse veut acheter le march Saint-Jacques , La Presse, 15 aot 2005, p. A4.

Imprimer cette chronique Commenter cette chronique Envoyer à un ami


Commentaires d'internautes:

Autres chroniques: Dossier

Autres Catégories

Vous avez un commentaire sur cette chronique?

Votre nom:
Commentaire:
  
          


Copyright © Aînés Hébergement © Tous droits réservés