Bottin Aines Hébergement Richard Perreault

 

 

Consultez la version PDF du dernier numéro de L'Indice Consultez le Bottin Aînés Hébergement Consultez les archives de la revue Aînsé Hébergement
 
Imprimer cette chronique Commenter cette chronique Envoyer à un ami

Y'a-t-il un profil du retrait-type ?
8 Novembre 2005

Au Guatemala, il arrivait parfois qu'on parte en avion sans savoir si l'on pouvait revenir. Nous avons vcu toutes sortes de situations abracadabrantes.

Ces propos sont d'une dame d'une cinquantaine d'annes qui s'est plonge un jour dans la coopration internationale. Il y a  les cooprations payantes o l'on doit dbourser un montant pour y participer (autour de 2000$), et il y en a d'autres o ce sont les comptences du  candidat qui sont values selon les critres dfinis par les tches effectuer sur le terrain; et une fois engag, c'est gratuit.

Ces gens, apprend-on dans cet article (3), dsirent ce type de retraite soit pour raliser un vieux rve (qu'ils avaient mis de ct durant leur carrire), pour aider et bien sr pour le got de l'aventure!

Voil une retraite ou une prretraite bien remplie! ct de ces gens, qui partent l'aventure plutt que de se la couler douce sur une plage, il y a un cas bien spcial, celui de ce type de 28 ans qui a dcid de se lancer dans une retraite anticipe et d'aller vivre avec de vritables retraits dans un lieu appel Century Village, en Floride. Au dbut il s'ennuie, mais il se prend peu peu son jeu (2).

Ce curieux personnage s'est pench en fait sur la migration des personnes retraites vers la Floride, un phnomne social qui, aux Etats-Unis, a t constat depuis les annes 30, comme consquence de l'apparition de la scurit sociale qui donnait une certaine autonomie ces gens. Ce type crivit donc un livre, paru rcemment, pour dcrire son exprience au moment o, se retrouvant sans emploi, il se rendit vivre en retrait durant cinq mois auprs de ces personnes ges

Or il a appris beaucoup sur ces gens : J'ai rencontr de vielles personnes sages, des gens beaucoup plus intelligents et intressants que bien des jeunes. Mais surtout, j'ai constat qu' ces ges, les gens continuent de se poser des questions et d'voluer. Je trouvais rassurant de rencontrer des personnes ges qui essayaient encore de donner un  sens leur vie. (2)

Ainsi, le voyage d'une  gnration l'autre peut s'oprer de deux faons :

    1. les jeunes vont vers les vieux; ils y dcouvrent alors un univers qu'ils ignoraient, beaucoup plus complexe qu'ils ne le pensaient:
      Je pense qu'avant mon sjour Century Village, j'avais un peu idalis les personnes ges. J'imagine que je les percevais  comme une masse uniforme de ttes argentes. (2)
    2. les vieux vont vers les jeunes, ou conservent ou retrouvent un esprit jeune  que leur permettent les loisirs de la retraite et surtout les moyens d'y accder:
      Plusieurs d'entre eux ont voulu tre cooprants dans leur jeunesse et, pour des raisons familiales ou professionnelles,  ils n'ont pu raliser leur rve. (3)

Pierre tardif

(1) ST-JACQUES,  Sylvie, Qui peut y aller? , La Presse, 3 octobre 2005, cahier actuel, p. 3. 
(2) ST-JACQUES,  Sylvie, Rcit d'une retraite 28 ans , La Presse, 29 aot 2005, cahier actuel, p. 5.
(3) ST-JACQUES,  Sylvie, Retraits sans frontires , La Presse, 3 octobre 2005, cahier actuel, p. 1-3.

Imprimer cette chronique Commenter cette chronique Envoyer à un ami


Commentaires d'internautes:

Autres chroniques: Reportage

Autres Catégories

Vous avez un commentaire sur cette chronique?

Votre nom:
Commentaire:
  
          


Copyright © Aînés Hébergement © Tous droits réservés